Les premiers résultats de l’approche Meteor de la santé des pattes sont prometteurs!

Fin septembre de l’année dernière, Lely a lancé sa nouvelle approche Meteor de la santé des pattes. Une approche que Lely a conçue dans le but d’améliorer la santé des pattes de manière durable, sûre et respectueuse de l’animal. Entre-temps, les premiers résultats ont été reçus et ils sont prometteurs. Les expériences des éleveurs dans la pratique ont été très positives. Ce concept a suscité un grand intérêt de la part des éleveurs. La méthode Meteor a été présentée aux salons de Hardenberg, Gorinchem (Pays-Bas), Agrama (Suisse) et Agriflanders (Belgique), où elle a attiré de nombreux visiteurs. Mais quels sont les résultats que l’éleveur laitier peut escompter dans les premiers mois après le démarrage?

1 février 2017

Actualités

Content

La tolérance zéro comme point de départ
Lely Meteor est une approche de la santé des pattes basée sur trois piliers : conseils et soutien par le Farm Management Support, outils spécifiques et produits de soin. À l’aide de ces trois piliers, une politique de tolérance zéro est instaurée. Elle comprend une détection aussi précoce que possible des maladies des pattes et leur traitement immédiat. Cette détection précoce n’est possible qu’avec une bonne compréhension et une bonne connaissance de la santé des pattes au sein de l’entreprise laitière. Les pattes de l’ensemble du troupeau sont examinées en détail et la plus petite anomalie est corrigée dès le premier stade.

Forte réduction du taux de dermatite digitée
Les résultats des premières exploitations permettent d’établir une forte diminution des maladies des pattes avec l’approche Meteor. Les résultats dépendent de la situation dans l’exploitation, comme la netteté du sol et la résistance des vaches. Dans trois exploitations, on a appliqué le traitement tolérance zéro. Au démarrage du traitement, entre 45 et 55 % des vaches laitières étaient atteintes de dermatite digitée aux pattes arrière. Après le traitement tolérance zéro individuel et 4 mois de lavage préventif et de pulvérisation dans les robots, ce taux a fortement diminué, passant à entre 15 et 30 %. La maladie de Mortellaro commence souvent chez les génisses d’un an. Dans les exploitations, 10 à 18 % des génisses d’un an avaient déjà les pattes arrière affectées. Après le traitement et une désinfection préventive hebdomadaire, ce taux s’est trouvé réduit de 50 %.

« Mieux vaut prévenir que guérir »
Pour les spécialistes qui sont quotidiennement confrontés aux problèmes de pattes, l’approche Meteor de Lely pour la santé des pattes est aussi une révélation. Johan Hardeman, pédicure pour bovins chez AB Brabant, déclare à propos de Lely Meteor : « Grâce à cette approche, je surveille maintenant les pattes de beaucoup plus près. Je vois plus et je traite maintenant vraiment tout, j’applique un pansement sur les endroits affectés, même les plus petits. Les maladies peuvent ainsi être traitées à un stade beaucoup plus précoce et la santé des pattes s’en trouve considérablement améliorée. » Mais selon Hardeman, ce ne sont pas les seuls avantages : « Il s’agit ici d’un concept global, pas seulement d’un simple traitement dans la logette. C’est un traitement quotidien axé sur la prévention. Car il vaut toujours mieux prévenir que guérir. »

ou sur https://www.lely.com/fr/lely-meteor/

Top