Dynamique de troupeau dans les exploitations robotisées

Du fait d’une intervention humaine réduite, la dynamique des troupeaux des exploitations robotisées varie en fonction des périodes et diffère de celle des fermes équipées de salles de traite conventionnelles. Mais cette dynamique reste plus ou moins identique pendant la nuit et lors des périodes d’alimentation.

Management, Cow health, Milking

Comportement en matière d’alimentation et de repos.


Lely a observé pendant une certaine période le comportement des vaches d’une exploitation robotisée. De ces observations, il est apparu que même dans ce type d’exploitation, les vaches aiment s’alimenter en une seule fois lorsqu’elles reçoivent du fourrage frais. Ce comportement « traditionnel » disparaît uniquement lorsque l’on répartit la distribution du fourrage sur l’ensemble de la journée. Une telle répartition permet d’offrir à chaque vache des rations bien mélangées et équilibrées. Pousser le fourrage encourage également les vaches à se rendre vers la table d’alimentation, mais moins qu’avec du fourrage frais. Par ailleurs, une alimentation plus fréquente tout au long de la journée et une distribution plus régulière du fourrage permettent d’obtenir un flux continu des vaches vers le robot de traite et, à l’arrivée, une optimisation de ses capacités, comme le démontre un test terrain réalisé récemment aux Pays-Bas.



Les vaches veulent s’alimenter en une seule fois lorsqu’elles reçoivent du fourrage frais.

Le test fait également apparaît que les vaches préfèrent s’allonger et se reposer aux petites heures de la journée (de 2h à 6h du matin). Ainsi, même dans les exploitations robotisées, il est préférable d’avoir, pour chaque vache, une logette et un emplacement au niveau de la table d’alimentation.


La quasi-totalité du troupeau se repose à 6 h.

Repos de la vache et risque de mammite 
Une étude canadienne récente s’est intéressée au rapport pouvant exister entre la position (allongée ou debout) de la vache et les risques de mammites dans les exploitations robotisées. Ses résultats ont mis en lumière qu’il n’existe pas de risque accru de mammite chez les vaches qui restent debout pendant une brève période après la traite. Une autre conclusion de l’étude est venue corroborer les résultats de recherches précédentes, qui établissaient un lien direct entre le temps de repos (en position allongée) des vaches et leur production laitière. Plus une vache reste allongée, plus elle produira du lait – voilà pourquoi, même dans les exploitations robotisées, il est recommandé d’aménager une logette par animal.

 

Conclusions


1. Prévoyez une logette, mais aussi un emplacement au niveau de la table d’alimentation pour chaque vache.
2. Assurez une distribution régulière du fourrage tout au long de la journée.
3. Plus une vache reste allongée, plus elle produit du lait.

Top