Introduction

Le son influence la capacité de production d’une vache. Dès que les ondes sonores atteignent l’oreille interne de la vache, les minuscules cellules produisent des impulsions nerveuses qui transitent par le nerf auditif jusqu’au cortex cérébral du cerveau où elles sont interprétées comme des sons. Les vaches utilisent le sens de l'ouïe à différentes fins. Par exemple, sentir le danger.

Certaines ondes sonores diminuent la production de l’hormone mélatonine. Cette hormone provoque la somnolence, augmente le pourcentage de graisses corporelles et perturbe les capacités de production de l’animal. Lorsque le niveau de mélatonine diminue, une autre hormone, à savoir. IGF-I, augmente le sang de l’animal. L'hormone IGF-I a pour fonction de stimuler l'activité de l'animal et de ce fait sa production laitière.

Lely a mis en place une expérience pour en savoir plus sur la relation entre certaines ondes sonores, le niveau d'hormone IGF-1 dans le sang et la production de lait. Selon Clemens Duijnisveld, chef de produit, chez Lely International, il est possible d’augmenter la production laitière de 3 à 8% tout en maintenant la teneur en matières grasses et en protéines. Les vaches en première lactation ont présenté la plus forte augmentation, mais cet effet diminue avec l’âge des animaux. Aucun effet secondaire indésirable n'a été mesuré au cours de la période de test de six mois.

Sur la base de ces tests, Lely a composé une playlist spécialement pour les vaches en lactation. Cette playlist est publiée sur Spotify et est accessible via le lien suivant:

Spotify Logo.png
Top

Le site Web Lely utilise des cookies. Plus d'information sur cette page. Fermer