EARL Prealain

Avec 55 vaches laitières, 1 UTH et 65 hectares de SAU, l'EARL Prealain possède un robot de traite Astronaut A5 et un robot aspirateur à lisier Discovery Collector. Emmanuel Chauvin est installé à Miniac sous Bécherel en Ille et Vilain sur une exploitation en polyculture élevage. Il nous explique pourquoi il a choisi de faire confiance au Discovery Collector.

"En termes d'organisation du travail, c'est le jour et la nuit"

Collector Prealain.jpg

GAEC Ophicy

Une exploitation robotisée pour plus d’autonomie

Je suis installé depuis octobre 2016 en production laitière. A mon installation, la salle de traite arrivait en fin de vie donc j’ai fait le choix d'investir dans un robot de traite Lely A5 qui est arrivé sur l'exploitation le 30/10/2018. Aujourd'hui, l'exploitation compte 55 vaches, sur 65 hectares pour 591 000 litres de lait à produire. Le Collector est arrivé 1 an après sur l'exploitation. Aujourd'hui, les vaches sont en logettes tapis avec farine de paille. Le béton avait été rainuré et scarifié, ils étaient plutôt usagés. Le but était de simplifier le travail sachant qu’il y avait un départ d’associé 4 ans après mon installation. L'objectif était de pouvoir travailler seul sur l'exploitation. Un second objectif était de donner de l’attractivité à l’exploitation pour la main d’œuvre, pour se faire remplacer plus facilement.

plan préalain.jpg

Les effets du Discovery Collector sur l'élevage

Une diminution considérable de l’astreinte et des travaux grâce au Collector

Quand je me suis installé, on raclait au tracteur avec rabot, une fois par jour. L'hiver c'était tous les jours et l'été c'était tous les 2 jours. En l’hiver, ça représentait 1h à 1h15 tous les jours et en été, 30 à 35 minutes, puisque l’été les vaches étaient dehors. Il fallait déplacer les animaux d’un couloir à l’autre, ouvrir et fermer les portails, ect ... c'était un temps fou. Mon objectif était de diminuer l'astreinte liée au raclage, et surtout de ne pas avoir à refaire les dalles de béton qui étaient usées et pas toutes du même niveau. Ça aurait été nécessaire pour un racleur. Le racleur hydraulique ne m'intéressait pas non plus par rapport à la dangerosité et au niveau de la propreté. Le Collector s'est avéré être la bonne solution pour moi, vu son niveau de propreté. Je l'ai vu tourner au Space et chez un éleveur. Il était aussi plus facile à installer qu'un racleur traditionnel.

Moins de dermatites grâce à une meilleure propreté des bétons

Après installation du Collector, on a amélioré la propreté des pattes, de la mamelle. On était embêté en dermatites sur l'exploitation. Ca s'est bien amélioré avec le Collector. Les bétons sont plus propres, plus secs et forcément en face la pression en dermatites est moins importante.

20210421_111929.jpg

Objectif atteint : diminuer au maximum l’astreinte

Au niveau de l’organisation du travail, c'est le jour et la nuit. Le temps de travail tout simplement, on passe de 1h - 1h15 de raclage par jour à 1/4 d'heure par semaine. Quand je fais mes logette le matin, je le nettoie, je nettoie les bandes de charge à la brosse métallique. Une fois par semaine c’est les capteurs ultrasons avec une éponge ça prend 30 secondes par capteur. C’est très simple d’entretien au quotidien. Pour la maintenance, il y a un préventif tous les 6 mois. Lely vient tous les 6 mois, ils changent les roues, les bavettes.

Et en termes de pannes ?

Je l’écoute, parce qu’il nous informe quand ça ne va pas avec ses bips. Il faut accepter que c'est un robot, il faut accepter qu'il puisse se perdre de temps en temps. Une fois que les trajets sont bien calés, ça marche.

La mise en route du Discovery Collector

Une installation simple pour un troupeau calme

Ils ont commencé par monter la station de vidange, la station de charge et après ils ont fait les trajets dans le bâtiment. Ça s'est vraiment bien passé, en une journée et demie c'était en fonctionnement. La vidange se fait sur fosse. C’est difficile de faire plus simple. En ce qui concerne les vaches, ça a été rapide, elles regardent au départ, c'est l'histoire de 2 à 3 jours. Maintenant, elles ne font même plus attention quand il circule dans le bâtiment.

Une aspersion d’eau à la carte

Pour le moment elle n'est pas enclenchée, il suffit d'appuyer sur un bouton pour que ça marche. Je pense que je la mettrais quand il fera chaud, pour que ça ne beurre pas et que l'assèchement du lisier ne soit pas trop rapide. C'est à la carte, l'été principalement, l'hiver il n'y a pas besoin. Je la mets quand je vois que sur les aires d'exercice ça commence à être plus compliqué à aspirer.

Capture d’écran 2021-06-02 155839.jpg

Nouvelle offre de location à partir de 15€/jour

Mega bannière.jpg

Avec notre offre de location tout inclus (Discovery Collector et maintenance), bénéficiez dès à présent de la simplicité, de la fiabilité et de l'expérience du Lely Discovery Collector

Témoignages similaires...

Pourquoi nos solutions ?

Liberté de choisir et bien-être pour vos vaches et vous. Flexibilité et bien-être pour vos vaches et vous tout en produisant un lait de grande qualité. Voici ce que notre concept de bâtiment d'élevage vous offre. Depuis la traite jusqu'à l'alimentation en passant par les soins jusqu'à l'éclairage de l'étable.

Top