GAEC de l'Elan

Avec 110 vaches laitières et 6 UTH, le GAEC de l'Elan possède deux robots de traite Astronaut A4, un robot repousse fourrage Juno et deux robots aspirateur à lisier Discovery Collector. Maxime Merlet est installé au GAEC de l'Elan avec ses 6 associés près du Lion d'Angers dans le Maine et Loire. Ils ont choisi, il y a trois ans, de robotiser leur nouveau bâtiment, notamment pour le nettoyage des bétons avec le Discovery Collector. Maxime nous explique pourquoi dans ce témoignage.

"Avec les deux Discovery Collector, j'estime avoir un bâtiment très propre"

20210423_154655 copie.jpg

GAEC Ophicy

Faire produire au maximum les vaches

Nous sommes en polyculture élevage, en GAEC à 6 associés. On se trouve sur la partie laitière, qui a été construite il y a 3 ans. C'est une réunification de 2 troupeaux, qui sont passés d'aire paillée en raclage tracteur à un bâtiment en logettes et raclage par le Collector, avec sciure de bois non traitée. Ça ne fait pas de poussière et ça ne colle pas au matelas, c'est facile à nettoyer et ça assèche plutôt bien. On a fait le choix de partir sur 2 robots A4 avec Météor, 2 Collector et 1 Juno. L'objectif sur l'élevage lors de cet investissement, c'était d'abord de tout rembourser, donc on est partis sur une vision assez économique du troupeau, avec comme souhait de faire produire mes vaches au maximum et d'en avoir le moins possible, en dégageant une marge par vache intéressante.

Le choix entre un système de raclage traditionnel et le robot aspirateur

On a choisi de partir sur un système tout lisier parce qu'on achetait déjà beaucoup de paille sur le GAEC. On avait le choix entre un système de raclage traditionnel et ce système de robot aspirateur. Je le trouvais intéressant, parce qu'on entendait souvent dire que le racleur emmenait les vaches dans la fosse, que les pattes trempaient dans le lisier. Je trouvais donc le Collector sympa pour ne pas avoir ces aspects-là, c'est pour ça qu'on a fait le choix de partir sur ce mode de raclage.

plan élan .jpg

Les effets du Discovery Collector sur l'élevage

Les effets sur l'organisation du travail

Plus besoin d'aller sur le tracteur et de racler, le robot assure jour et nuit le bon nettoyage des aires de raclage. C'est une économie de temps, tout simplement. Avant je raclais 2 fois par jour, une fois le matin et une fois le soir. Il fallait compter 10mn de raclage à peu près, avec 50 vaches. Aujourd'hui on en a 110. On essaie de nettoyer l'intérieur de la cuve, avec un coup de jet, l'extérieur de la machine et les ultrasons une fois par semaine. Il faut compter 30mn pour deux Collector.

Les deux robots partent à des horaires différents

Il y a un Collector qui va se déverser directement sur la fosse, qui lui gère toute la partie raclage derrière les cornadis et le milieu des petits couloirs. L'autre Collector fait l'aire de raclage côté robot, et l'extérieur des petits couloirs. Il se vidange au milieu du bâtiment sur une fosse caillebotis en face des robots. Ils partent à des horaires différents donc on a rarement des soucis entre eux. Les robots partent toutes les heures, donc les roues s'usent et doivent être changées tous les 6 mois. Les bavettes de raclage, je les ai changées une seule fois en 3 ans. Ce sont les seules choses que j'ai eu à changer pour le moment.

Un effet notable sur la dermatite

Avec les 2 Collector, j'estime avoir un bâtiment très propre. Il y a un effet notable aussi sur la dermatite. Je fais du parage régulièrement, tous les 100 jours, chaque vache est parée. J'ai pu noter que la dermatite avait bien régressé sur mon troupeau. J'avais aussi installé le Météor sur les robots, je pense qu'il y a un combiné des 2 qui donnent une bonne réussite sur l'éradication de la dermatite. Je pare tous les jours 2 à 3 vaches, et c'est aujourd'hui principalement du préventif. Parfois, en levant une patte, on trouve une dermatite qu'on ne voyait pas forcément sur la démarche de la vache, donc on la traite. Ça n'impacte pas la production de la vache.

20210423_155251.jpg

Cela fait trois semaines que je ne suis pas retourné voir les robots

Le robot n'est pas souvent arrêté. On a un système d'alerte qui nous avertit lorsqu'il ne revient pas à sa charge, qu'il est arrêté. C'est aléatoire, parfois ils nous embêtent plus, mais là par exemple ça fait plus de 3 semaines que je ne suis pas retournés les voir, jour et nuit. Quand il y a une alerte, je vais sur place et je me connecte avec mon téléphone, pour le ramener à sa charge. Les alarmes généralement, c'est soit qu'ils ont du mal à trouver leur chargeur pour l'un des deux, soit il est perdu, mais c'est rare.

En été, j'active l'aspersion d'eau toute la journée

On conduit 2 lots d'animaux, un premier en début de lactation, et un second pour les milieux et fins de lactation. Les vaches passent dans l'autre lot quand elles sont confirmées gestantes, et c'est vrai que lorsqu'il y a un peu d'air chaud, les allées s'assèchent, et là on active l'aspersion d'eau. Comme il y a peu de vaches dans le bâtiment, la bouse sèche très vite. Au printemps, je l'active la journée, la nuit il y a plus de vaches dans le bâtiment et l'humidité retombe donc je n'active pas l'eau. En été je l'active toute la journée.

Capture d’écran 2021-06-02 112328.jpg

GAEC Ophicy

Nouvelle offre de location à partir de 15€/jour

Mega bannière.jpg

Avec notre offre de location service inclus (Discovery Collector et maintenance), bénéficiez dès à présent de la simplicité, de la fiabilité et de l'expérience du Lely Discovery Collector

Témoignages similaires...

GAEC des Lierrus

"Nous avons compris qu’en optant pour le système Discovery 120 Collector, on s’affranchissait de 120 000€ de travaux de maçonnerie"

Pourquoi nos solutions ?

Liberté de choisir et bien-être pour vos vaches et vous. Flexibilité et bien-être pour vos vaches et vous tout en produisant un lait de grande qualité. Voici ce que notre concept de bâtiment d'élevage vous offre. Depuis la traite jusqu'à l'alimentation en passant par les soins jusqu'à l'éclairage de l'étable.

Top