GAEC des Baronnières

Avec 140 vaches laitières, 5 UTH et 240 hectares de SAU, le GAEC des Baronnières possède deux robots de traite Astronaut A5 et deux robots aspirateur à lisier Discovery Collector. 

"Plus besoin de passer le rabot à la main"

Collector Baronnières.jpg

GAEC Ophicy

Un système de logettes avec farine de paille

Nous sommes 5 UTH sur l’exploitation mais nous passerons à 3 UTH à partir du premier juillet. On a 200 hectares, 150 vaches laitières, 1.25 millions de litres de lait à produire. Les vaches ont 12 hectares pour le pâturage, sans porte de pâturage. Nous avons 2 robots de traite A5 disposés en L dans le bâtiment. Au moment de l’installation des robots de traite, on a allongé le bâtiment de 5 travées. Il était déjà en système logettes paillées mais sans tapis. Pendant les travaux, on a ajouté les tapis et les logettes sont passées en farine de paille comme litière (1 tonne par mois).

Installation des Collector en même temps que les robots

Avant on avait une salle de traite 2x4. On raclait matin et soir, quand les vaches étaient au cornadis on faisait un couloir et après ont inversait quand elles étaient en salle de traite on faisait l’autre couloir. Ça nous prenait 20-30 minutes pour faire les 2 couloirs, au moins 45 minutes par jour pour faire les 2 passages. On avait chiffré des racleurs hydrauliques, c’était moins cher que le Collector. Mais on voulait un bâtiment de plain-pied pour les vaches, pas besoin de marche. Et puis pas besoin de passer le rabot à main. On a cassé les petits couloirs entre les logettes pour que les Collector fassent 100% du bâtiment.

plan gaec des baronnières.jpg

La mise en route du Discovery Collector

L'installation des Collector

Les Collector sont arrivés avant le début des travaux. On les a mis dans l’ancienne partie du bâtiment ça nous évitait de le faire à la main. On a condamné l’ancienne fosse à lisier et créé la nouvelle de l’autre côté du bâtiment. Je ne sais pas comment on aurait fait pour racler pendant les travaux sans les Collector, ça aurait été compliqué. Il y a aussi une pente au bâtiment, si on mettait des racleurs classiques on devait tout casser pour relever le niveau d’un côté du bâtiment.

Une adaptation rapide des vaches

Elles se sont habituées en 3-4 jours à peine. Ça m’a surpris. Ce qu’on ne voulait pas c’était la “vague” de lisier des racleurs. Là dans notre cas avec les robots de traite du côté de la nouvelle fosse ça aurait été compliqué. On ne voulait pas que cette vague arrive devant les robots.

20210527_145128.jpg

Les effets du Discovery Collector sur l'élevage

Propreté et entretien

Avant on raclait que 2 fois par jour. Il n’y a pas de mystère, maintenant on y va en chaussures. Tous les gens sont surpris quand ils viennent ici. Les vaches remontent moins de lisier sur les logettes puisque les Collector passent tout le temps, les logettes son propres et les mamelles aussi. Quand je passe devant je donne un petit coup sur les ultrasons. Sinon une fois par semaine je les nettoie au jet d’eau, je fais l’entretien des filtres en même temps. Et puis c’est tout, ça me prend 15-20 minutes pour chaque Collector. Sinon les pièces d’usure à changer quand il y a besoin, ça se fait vite.

Implantation et programmation des Collector

Ils ont chacun un grand couloir de 90m, un de 3m de large et l’autre 5m. Celui qui a le couloir le moins large fait les petits couloirs entre les logettes. Ils ont 3 routes chacun. Ils se vidangent en tête à tête dans une pré-fosse derrière un robot de traite, le lisier s’écoule dans un aqua tube de 600mm jusqu’à la fosse avec une légère pente de 0.5%. Il n’y a pas de pompe de relevage, on ne voulait pas en avoir.

La pulvérisation de l'eau

On la met l’été, ça va tourner tout le temps. Et sinon dans les endroits du bâtiment où il y a un peu plus de vent. Le Collector mouille à des endroits séchants parce que sinon il y a une pellicule glissante qui se forme. Il mouille aussi les endroits où il y a peu de vaches parce que ce n’est pas assez humide. C’est bien parce qu'avec un racleur classique il y a une couche qui se forme, une pellicule glissante.

20210527_143630.jpg

Et en termes de consommation d'énergie ?

On utilisait un télescopique et un rabot pour racler, pendant 45 minutes par jour. Il consomme 7L/h. Ça faisait un peu plus de 5L par jour. (Soit 4,25€/jour ou 1550€/an).

Si c'était à refaire, on le referait

Ça nous plait, je suis content. Et puis les autres éleveurs qui viennent voir nos Collector en achètent ! Un éleveur qui voulait passer en logettes paillées est venu ici et il a choisi de mettre les Collector quand il a vu la propreté des vaches et la propreté des couloirs. On marchait dans les couloirs de raclage en baskets ! La propreté est top, les vaches s’habituent bien, ça fait moins d’obstacles pour les vaches. Si on avait une modification à apporter ça serait au niveau des abreuvoirs, les vaches mettent de l’eau partout et on aurait dû faire un piège à eau ou un caillebotis parce que les Collector ne peuvent pas aspirer cet excès d’eau.

Nouvelle offre de location à partir de 15€/jour

Mega bannière.jpg

Avec notre offre de location tout inclus (Discovery Collector et maintenance), bénéficiez dès à présent de la simplicité, de la fiabilité et de l'expérience du Lely Discovery Collector

Témoignages similaires...

Pourquoi nos solutions ?

Liberté de choisir et bien-être pour vos vaches et vous. Flexibilité et bien-être pour vos vaches et vous tout en produisant un lait de grande qualité. Voici ce que notre concept de bâtiment d'élevage vous offre. Depuis la traite jusqu'à l'alimentation en passant par les soins jusqu'à l'éclairage de l'étable.

Top